LA RÉSIDENCE SECONDAIRE
UNE RÉELLE PLUS-VALUE

Tout ce que vous devez savoir
sur la Plus-value résidence secondaire

Une résidence secondaire est un bon investissement à envisager surtout lorsqu’il s’agit d’un usage locatif ou que vous comptez le revendre après une certaine période. Investir dans un programme immobilier neuf c’est encore mieux puisque cela vous permettra de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux. En plus le prix de vente sera plus élevé. Vous cherchez à vendre votre résidence secondaire et vous souhaitez en savoir plus sur la plus-value immobilière ? Vous trouverez dans l’article toutes les informations nécessaires pour bien comprendre la notion de plus-value résidence secondaire. On vous fournira aussi une réponse détaillée pour la fameuse question : Quelle imposition et comment la calculer ? Les réductions fiscales et les cas d’exonération seront également expliqués.

Plus-value résidence secondaire,
c’est quoi au juste ?

Lorsque vous revendez un bien immobilier, vous le faites-dans la plupart des cas- à un prix supérieur à celui de l’achat. Cette différence est appelée plus-value immobilière. En d’autres termes c’est le bénéfice réalisé au moment de la vente. La plus-value brute se calcule comme suit : le prix de cession (vente) moins le prix d’acquisition. Le prix de cession désigne en général le prix de vente auquel on ajoute les charges et indemnités qui incombent au nouvel acquéreur. On en déduit bien sûr les frais de cession (agence immobilière, différents diagnostics) et le cas échéant, le montant de la TVA acquittée .
Par prix d’acquisition on désigne le prix d’achat majoré de plusieurs autres dépenses :
-Frais d’acquisition : notaire, enregistrement, TVA
-Les charges qui sont acquittés au propriétaire lors de l’achat
-Le coût des travaux entrepris par le vendeur durant sa possession du bien à condition de présenter les factures et différents justificatifs.
-Frais de raccordement aux différents réseaux (Eau, Gaz, Electricité)
Le vendeur ne peut pas empocher la totalité de cette plus-value brute en entier puisque elle est imposable. Bien entendu lorsque le prix de vente est égal ou inférieur à celui de l’achat on ne parle plus de plus-value mais plutôt de moins-value. Elle ne concerne que la cession d’un bien à titre onéreux. Les donations, successions et autres cas similaires ne sont pas imposables.

investir-dans-une-residence-secondaire-reelle-plus-value

La plus-value nette :
formule de calcul

Comme on l’a déjà précisé la plus-value est sujette à l’imposition. Le bénéfice du vendeur c’est le montant de la plus-value nette. Comment calculer la plus-value nette d’une résidence secondaire ? La première étape consiste à calculer la plus-value brute (prix de cession corrigé moins le prix d’acquisition corrigé. Une fois, la somme exacte vérifiée vous passerez à la deuxième étape : le calcul de la plus-value imposable. Pour faire le calcul vous devez déduire deux montants : l’impôt sur le revenu (19%) et les prélèvements sociaux (15,5 %). Maintenant, vous pouvez calculez la plus-value nette de votre résidence secondaire : vous déduisez les taux d’imposition de la plus-value brute. Cette formule de base (34,5%) est valable pour les biens qui sont vendus avant 6 ans de détention. Les autres, rassurez-vous ! Heureusement pour vous, la loi prévoit des abattements et même dans certains cas des exonérations.

Les abattements
et les exonérations

abattement-et-exonerations

Vous trouverez ci-dessous une explication détaillée des avantages qui allègeront l’imposition et augmenteront le bénéfice. A vous d’estimer de faire la stimulation.
– Les abattements :
Le principe est simple : plus que vous détenez le bien, plus qu’il y aura la valeur des abattements sera élevée. Ils concernent l’impôt sur le revenu aussi bien que les prélèvements sociaux. Les abattements de l’impôt sur le revenu commencent dès la 6ème année de détention pleine. Le vendeur bénéficie d’un abattement annuel de 6% jusqu’à la 21ème année de détention. La 22ème année, le taux d’abattement sera de 4%. Une fois les 22 ans de détention sont atteints, la plus-value ne sera plus sujette à l’impôt sur le revenu. Pour les prélèvements sociaux, l’abattement commence également à partir de la 6ème année de détention. Le vendeur bénéficiera d’un abattement annuel de 1,65 % entre la 6ème et 21ème année de détention. Pour la 22ème année le taux d’abattement sera de 1,60 %. A partir de la 23ème année et jusqu’à la 30ème année , le taux d’abattement s’élèvera à 9%.
-Les exonérations
La plus-value brute de votre résidence secondaire peut être empochée toute entière dans certains cas d’exonération totale. Il y a les exonérations dont vous bénéficierez grâce à une longue période de détention : après 22 ans de détention pour l’impôt sur le revenu et 30 ans pour les prélèvements sociaux. Ceux qui vendent leur résidence secondaire pour acquérir leur résidence principale peuvent aussi bénéficier d’une exonération sur la plus-value à certaines conditions. Les retraités et les détenteurs d’une carte d’invalidité sont aussi concernés mais doivent remplir certaines conditions, essentiellement en relation avec le revenu fiscal Les non-résidents peuvent aussi bénéficier d’une exonération dans certains cas.

A vous de jouer !
Nous avons fait le tour de la question et vous avez maintenant toutes les données pour évaluer la situation. Faites les calculs nécessaires et jugez s’il est temps de vendre ou que vous devez attendre encore un peu pour bénéficier de quelques avantages fiscaux ou saisir le moment où le marché immobilier sera en nette hausse.

Facebook
Google+
http://www.nexalia.fr/la-plus-valus-immobiliere/
Twitter